Ma présence à Berlin pour la présentation de la traduction française du « Programme éducatif de Berlin pour la Petite enfance »

A la Maison de France, à Berlin, le 25 avril dernier, j’ai participé à la présentation de la traduction française du « Programme éducatif de Berlin pour la Petite enfance » (Berliner Bildungsprogramm).

Depuis 2004, le Sénat de Berlin, qui détient la responsabilité des jardins d’enfants pour le Land, a émis un programme éducatif qui s’adresse aux « Kitas » de Berlin. Lorsqu’elles sont financées par le Sénat, elles doivent suivre ces orientations qui traitent de la vision de l’enfant, de la mission pédagogique de l’école, de la coopération avec les parents et des différents domaines du Bildung (santé, communication, langage, musique, mathématiques…). Ce document constitue aussi une référence pour l’évaluation des Kitas.

Philippe Loiseau, Conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger et président de l’« Initiative Avenir Zukunft » (AIZ) et Simone Wahl, vice-présidente qui anime un  réseau de 30 kitas franco-allemandes en Allemagne du Nord, ont trouvé que le contexte de forte demande d’une éducation bilingue franco-allemande de la part des Français vivant en Allemagne, mais aussi des Allemands, justifiait la traduction en français de ce livre de référence. La traduction a été soutenue par la réserve parlementaire de Claudine Lepage et la mienne.

Cette présentation intéressait l’ensemble des Kitas franco-allemandes qui se sont réunies à cette occasion. Cette initiative souligne la diversité des options pour l’enseignement en français et rappelle l’importance de la bonne coordination entre l’enseignement en français et les exigences du pays de résidence. Elle souligne aussi les possibilités de coopération avec les enseignements publics des pays de résidence dans de très nombreux pays.

C’était un plaisir de me retrouver dans cette Maison de France sur le Kurfürstendamm, menacée de vente en 2012, mais défendue par les habitants francophiles et francophones de Berlin et Pierre-Yves Le Borgn’, alors député des Français d’Europe centrale. 55 ans après le Traité de l’Elysée, il y a encore beaucoup à entreprendre entre les sociétés française et allemande !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s