Enseignants des lycées français à l’étranger : une heureuse issue pour cette année.

 Hier matin, j’ai été informé par le cabinet de Naja VALLAUD BELKACEM de la bonne nouvelle qui est relayée, ci-après, par un courrier de son directeur de cabinet adressé à l’ensemble des organisations syndicales mobilisées sur la question.

C’est une réponse à l’inquiétude qui montait depuis quelques mois. Merci à l’ensemble de celles et ceux qui se sont mobilisés et ont communiqué sur ce sujet. Ces refus de  renouvellements de détachements remettaient en cause de nombreuses situations familiales et la stabilité de plusieurs de nos établissements scolaires à l’étranger.

Je reste néanmoins mobilisé sur l’indispensable nécessité de répondre aux besoins d’enseignants titulaires pour nos établissements français à l’étranger et à la résolution de la difficile situation des « néo-titulaires ». Il est aussi important de trouver sur le long terme des réponses structurelles à des situations qui deviennent de plus en plus aigües chaque année. Mais dans l’instant nous saluons la réponse aux inquiétudes de celles et ceux qui s’inquiétaient pour leur situation à la prochaine rentrée scolaire. Il faut maintenant bien veiller à ce que ces engagements soient correctement mis en œuvre dans l’ensemble des académies.

…..

 « Vous avez appelé mon attention sur les refus de renouvellement de détachement des enseignants dans le réseau de l’AEFE et sur ses conséquences, tant sur le fonctionnement des établissements, que sur les situations humaines et personnelles. Je reviens vers vous à ce sujet.

Plus de 9 000 personnels enseignants titulaires des premier et second degrés sont actuellement détachés à l’étranger, principalement auprès de l’AEFE mais aussi d’autres opérateurs comme la mission laïque française (Mlf) ou l’association franco-libanaise pour l’éducation et la culture (AFLEC), ou encore directement auprès d’un des établissements d’enseignement français à l’étranger homologués.

Sur ces 9 000 enseignants, seuls quelques enseignants se sont vus refuser leur renouvellement de détachement, essentiellement dans le premier degré, compte tenu des tensions dans certains départements pour couvrir l’ensemble des besoins d’enseignement.

Les ressources en personnels enseignants pour répondre aux besoins d’enseignement peuvent être plus ou moins importantes selon les départements et la proportion de refus de détachements justifiés par les nécessités de service peut donc effectivement varier, selon le niveau de tension constaté sur les ressources enseignantes dans la préparation de la rentrée scolaire.

Nous le savons, certains refus de renouvellement peuvent conduire à des situations personnelles et familiales très délicates et sont de nature à mettre en difficulté les établissements d’enseignement français à l’étranger.

Dans ce contexte, il a été décidé de procéder pour la rentrée scolaire 2017, au renouvellement de tous les détachements à l’étranger, dès lors que les agents en expriment le souhait.

Je souhaitais vous en informer immédiatement.

Olivier Noblecourt

Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Education nationale,de l’enseignement supérieur et de la recherche »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s