Ma réaction à l’attentat perpétré à Nice

Après Istanbul et Bagdad, c’est à nouveau en France que le terrorisme a frappé. En visant ceux qui célébraient ensemble la Fête nationale.

C’est aux familles déchirées, à ceux qui se battent pour leur vie que je pense maintenant.
Face aux lâches qui utilisent l’horreur comme arme pour faire sortir de nous toute humanité, ne cédons rien et portons ensemble notre douleur.

Un Euro réussi, la fin de l’état d’urgence. C’était hier.

Nous nous retrouvons à nouveau au milieu de cette page mortelle que nous voulions tant tourner. Nous connaissions les risques qui subsistaient, comme en témoignent les dispositions prises en Turquie par notre Consulat général et notre Ambassade depuis deux jours. Mais l’horreur, cette stupéfiante horreur revient. Accablé, triste et solidaire avec les victimes. Impossible de s’habituer à cela. En France comme ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s