Assassinat de Boris Nemtsov : солидарность, solidarność, солідарність, Solidarität, solidarité avec les combattants de la liberté et de la paix !

C’est avec indignation que j’ai appris hier que le Président du Sénat polonais, Bogdan Borusewicz n’était pas autorisé par les autorités russes à venir aux obsèques de Boris Nemtsov.

L’assassinat de Boris Nemtsov, au cœur de Moscou, dans une zone très sécurisée, et juste avant une manifestation contre l’attitude des autorités russes sur le conflit avec l’Ukraine -manifestation à laquelle il avait appelé à participer-, est un choc profond. Un choc vu la brutalité et les circonstances de ce meurtre. Mais nous savons aussi combien ce meurtre renforcera les difficultés de la société civile russe à exprimer une position décalée par rapport à l’histoire officielle, en particulier sur la situation en Ukraine et l’engagement russe dans ce pays. Un récit officiel que les autorités n’hésitent pas à évoquer encore aujourd’hui après les accords de Minsk, qui parle de coups d’Etat en Ukraine en 2004 et en 2014 ou évoque une junte fasciste au pouvoir à Kiev. Ce récit officiel est une incitation à lâcher les chiens contre ceux qui souhaitent une réconciliation entre l’Ukraine et la Russie, condition de la paix sur l’ensemble du continent.

Je pense aujourd’hui à ces militants de la liberté, dont les marges d’actions se réduisent de jour en jour. Aux camarades de combat de Boris Nemtsov. Les années 90 ont été très difficiles pour la Russie et pour les russes. Mais ce sont des années où des responsables politiques comme Boris Nemtsov avaient appris aux Russes à écrire le mot Liberté. Il poursuivait ce combat aujourd’hui. Les acquis de son action resteront indélébiles.

Que le pouvoir russe refuse aujourd’hui la venue du Président du Sénat polonais, leader historique de Solidarnosc, s’inscrit en totale contradiction avec la bonne volonté marquée la semaine dernière lors de la visite officielle du Président du Sénat français à Moscou, moment qui ouvrait les voies du dialogue parlementaire, ou avec l’appel de M. Narychkine, le Président de la Douma, à une coopération interparlementaire pour sortir de la crise ukrainienne.Photo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s