Au travail, maintenant !

Cela faisait maintenant deux ans que l’Assemblée des Français de l’étranger et ses représentants, les conseillers à l’AFE étaient concentrés sur la réforme de la représentation des Français à l’étranger, texte dont j’ai été le rapporteur au Sénat. Ceci depuis l’annonce officielle d’une réforme, en septembre 2012. La première réunion de la nouvelle version de l’assemblée, élue maintenant au scrutin indirect par les conseillers consulaires, vient de se réunir.
Il était temps que cela finisse ! Les institutions n’ont de sens que lorsqu’elles peuvent peser sur l’évolution de la vie quotidienne, aider à la décision ou prendre elles-mêmes des décisions. Force est de constater que ce n’était plus le cas depuis la mi-2012. Certains auraient souhaité une réforme plus audacieuse, donnant vraiment du pouvoir et des responsabilités aux élus. Ce n’est pas le cas, la réforme ayant été concentrée sur l’amélioration de la proximité. Cette proximité qui sera meilleure dans la grande majorité des postes mais restera très virtuelle – voire s’aggravera – dans les zones où plusieurs postes diplomatiques et consulaires sont couverts par le même conseil consulaire ou par les mêmes élus. Mais tout cela pourra maintenant progresser grâce aux conseils consulaires et aux observations qu’ils pourront faire remonter sur leur fonctionnement auprès de l’AFE.
Beaucoup de thèmes méritent aujourd’hui des réflexions transversales sur l’évolution des politiques publiques vis-à-vis des Français de l’étranger : une évaluation de la réforme des bourses sur l’accessibilité de nos écoles et sur un barème et des enveloppes où les conseils consulaires n’ont aucune influence, une évaluation de la politique d’action sociale dont les moyens, de plus en plus limités, obligent à ne traiter que les cas les plus urgents plutôt que de faire de la prévention avec de l’aide à le réinsertion professionnelle, un suivi de l’évolution de la charge et de l’activité des consulats, la perception de la communication du MAE envers les Français de l’étranger en matière de sécurité et des moyens mis en place, la fiscalité des Français de l’étranger et la conséquence des échanges automatiques d’informations entre administrations fiscales, l’avenir de l’AEFE et de son rôle…
Voilà bien quelques sujets essentiels qui méritent aujourd’hui que l’AFE se remette au travail. A cet effet la Direction des Français à l’étranger a émis le rapport de son activité pour 2013/2014 :
http://www.assemblee-afe.fr/rapport-du-gouvernement-sur-la,1656.html

Bien entendu, réunis à Paris les élus auront aussi à cœur d’exprimer l’expertise, la perception des français de l’étranger en ce qui concerne notre présence économique à l’étranger, notre politique linguistique et culturelle. Cette expertise est essentielle car à un moment où il faut rendre les politiques publiques dans ces domaines plus efficaces et moins coûteuses, il est important de donner la parole à ceux qui dans les entreprises, les écoles, les ONG, les ambassades, les syndicats, les associations sont les acteurs de l’action extérieure de la France. La semaine dernière, c’est le bleu budgétaire sur l’action extérieure de la France pour 2015 qui est sorti :
http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2015/pap/pdf/DBGPGMPGM185.pdf

Enfin, comme c’était sa première réunion et qu’elle n’avait pas de règlement intérieur, la nouvelle assemblée s’est dotée d’un bureau et de commissions lui permettant ensuite de travailler plus en profondeur sur les thèmes qui lui semble essentiels.
L’intervention de notre secrétaire d’Etat Matthias Fekl devant l’AFE était particulièrement attendue. C’est ainsi qu’il a donné satisfaction à l’une de nos vieilles revendications en annonçant la fin de la double comparution pour le retrait d’un passeport pour nos compatriotes résidant à l’étranger, là où l’envoi sécurisé s’avère possible.

Je salue ainsi l’élection de Marc Villard à la tête de l’AFE et le bureau que l’assemblée s’est choisie :
–    M. Marc Villard, président
–    M. Georges-Francis Seingry, vice-président
–    Mme Martine Schoeppner, vice-présidente
–    Mme Hélène Le Moing, membre
–    M. Daniel Colas, membre
–    Mme Nicole Hirsh, membre
–    M. Prédibane Siva, membre
–    M. Thierry Consigny, membre
–    Mme Geneviève Beraud-Suberville, membre

Les commissions sont les suivantes :
–    Extérieur, développement durable, emploi, formation : présidence assurée par M. Bruno Theret
–    Enseignement, affaires culturelles, francophonie, audiovisuel extérieur : présidence assurée par Mme Pascale Seux
–    Lois, règlements, et protection consulaire : présidence assurée par M. Olivier Piton
–    Sécurité et spoliation des biens : présidence assurée par M. Bruno Dell’Aquila
–    Affaires sociales et anciens combattants : présidence assurée par M. Thierry Consigny

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s