La nation, notre maison commune. Israël – Palestine : un défi pour nous tous

Israël et le Hamas ont à nouveau sombré dans la spirale de la violence en prenant en otage leurs populations. Les images insoutenables font la une de l’actualité et il semble que dans les deux camps l’émotion domine les réactions et les décisions au détriment de la recherche d’une solution redonnant la place à l’humanitaire d’abord, au dialogue et au respect de chacune des parties ensuite.

Depuis plusieurs années, le conflit israélo-palestinien met à mal la volonté de vivre ensemble de Français ayant des origines et des sensibilités différentes. Or, pour la France, nation dont le socle est justement cette volonté de vivre ensemble, d’avoir un projet commun, cette déchirure reste un risque majeur pour son unité.

Une manifestation est le lieu où chacun peut exprimer, partager ses réactions, son émotion et sa douleur. Voilà pourquoi, si l’on croit à la force de la France et de son modèle, il ne faudrait pas interdire de manifester. C’est d’ailleurs lorsqu’une manifestation est autorisée qu’elle peut être régulée, organisée et que les débordements potentiels anticipés.

Cela fait quelque temps que les juifs de France portent aux yeux de certains français toutes les fautes d’Israël. Les actes terroristes vécus ces dernières années en France sont souvent, d’abord, des actes antisémites. Faute d’avoir su donner les mots adéquats à temps, voilà où nous en sommes :

  • des départs de plus en plus nombreux vers Israël de juifs qui ne voient plus leur avenir en France ;
  • un antisémitisme qui s’exprime de plus en plus violement. L’interdiction d’une manifestation n’était peut-être pas la bonne décision. Elle n’a peut-être pas été précédée des explications nécessaires sur les risques avérés qu’elle représentait. Mais force est de constater que les débordements n’ont eu lieu que là où les manifestations n’avaient pas été autorisées, donc préparées avec les organisateurs pour éviter toute dérive. Et que ces débordements ont eu une cible : les juifs, leur intégrité et leurs biens.

Nous constatons tous les jours les conséquences de la gestion de l’intégration par la flatterie des communautarismes que la droite nous a léguée. Déjà, il y a quelques années, j’avais trouvé inapproprié que les français d’Israël soient dans une circonscription législative distincte des français du reste du Proche-Orient, j’avais trouvé que ce signal n’était pas bon : si nous estimons que les français du Proche-Orient ne pouvaient même pas ensemble choisir leur représentant, quel espoir avions-nous alors pour la paix ?

L’histoire de la France, c’est celle du renouvellement des motifs et des projets que ses habitants ont de vivre ensemble. La radicalisation que l’on constate aujourd’hui entre communautés différentes est donc une question existentielle pour nous. Sur cette question, comme sur les débats que nous avons sur la lutte contre le terrorisme et le nombre de jeunes français qui sont partis en Syrie, nous devons constater que l’exclusion sociale et la stigmatisation d’une religion ou d’une communauté sont des vecteurs de violence entre communautés, mais aussi de violence contre tout ce qui peut être le symbole d’une société qui exclue ou qui fixe des règles considérées comme limitant une liberté.

Face aux risques que représente cette nouvelle radicalité, des mesures de protection de la sécurité des personnes et des biens s’imposent, dans l’urgence. Mais elles ne constituent en rien une réponse de long terme. Sans acte d’anti-discrimination économique et sociale, sans dialogue ayant des effets concrets, sans prise de position en politique étrangère équilibrées et loin de l’actuel néo-conservatisme à la française nous ferons peut-être taire les divergences en surface, mais rien de fondamental pour le renouveau de notre pacte républicain ne sera vraiment engagé, rien ne sera vraiment crédible. Et les fractures dans la société française seront de plus en plus irréversibles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s