Entreprendre au Mali : LA DIASPORA FRANCAISE CREE UN RESEAU

jyl_mali

Messieurs (de gauche à droite) Pouria Amirshahi, Député socialiste de la neuvième circonscription des Français établis hors de France, Younoussi Touré, Président de l’Assemblée nationale du Mali et Jean-Yves Leconte, Sénateur des Français établis hors de France.

Sa mission est de conseiller, d’orienter, d’accompagner les entrepreneurs français installés au Mali

Les entrepreneurs français qui ont choisissent la destination Mali pour développer des opportunités d’affaires évoluent dans tous les secteurs économiques : banques, télécommunications, santé, éducation, artisanat, tourisme et hôtellerie, industries agroalimentaires, architecture etc. Cependant cette diaspora française très active dans les affaires souffre de problème d’intégration avec les entreprises et les entrepreneurs locaux et d’un manque d’informations sur les opportunités d’affaires et d’investissements au Mali.

Pour pallier à ces difficultés, les entrepreneurs français installés dans notre pays viennent de mettre en place un réseau baptisé « Entreprendre-Mali ». Le réseau fédère des entrepreneurs de la diaspora française au Mali ainsi que des chefs d’entreprise français soucieux de contribuer à la réussite des entreprises françaises ici.

Il a été lancé le week-end dernier, au cours d’une cérémonie présidée par l’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, en présence du ministre de l’Industrie et de la Promotion des Investissements, Moustapha Ben Barka, et de son homologue pour la Jeunesse et la Construction citoyenne, Me Mamadou Gaoussou Diarra.

Plusieurs autres personnalités y assistaient : le directeur général de l’Agence française de développement (AFD), Bruno Deprince, le sénateur des Français de l’étranger, Jean Yves Leconte, et le député de la 9ème circonscription des Français de l’étranger, Pouria Amirshahi, le président du Collègue transitoire de la CCIM, Mamadou Tiéni Konaté, les directeurs des institutions bancaires régionales et nationales, des opérateurs économiques.

La présidente du réseau « Entreprendre-Mali », Mme Aida Duplessis, s’est réjouie de la forte mobilisation du monde malien des affaires pour cette occasion. « Entreprendre-Mali » vise le rayonnement culturel et économique de la France au Mali à travers les entreprises et les entrepreneurs français qui ont choisi d’investir ici. Notre réseau se donne pour mission de conseiller, d’orienter, d’accompagner des créateurs et entrepreneurs français installés au Mali. Il s’agit aussi d’instaurer un cadre d’échanges et d’entraide entre nous, entrepreneurs français, mais aussi entre nous et les entreprises et les services techniques du Mali afin de faciliter l’accès aux banques ou encore notre intégration dans le tissu économique et financière du Mali », a-t-elle précisé.

Mme Aida Duplessis  a souligné que le problème majeur des entreprises et entrepreneurs français au Mali demeure l’accès difficile à l’information financière notamment les informations sur les appels d’offres nationaux ainsi qu’au financement et à l’accompagnement des autorités françaises.

Tour à tour, le directeur de l’AFD, Bruno Deprince, le sénateur des Français de l’étranger, Jean Yves Leconte, et le député de la 9ème circonscription des Français de l’étranger, Pouria Amirshahi, ont salué la mise en place de ce réseau qui traduit, de leur point de vue, l’engagement des Français installés au Mali à rester en contact avec leur pays tout en apportant leur expertise au développement économique du Mali. « A travers ce réseau, vous mettez ainsi un place un cadre d’échange et d’entraide pour développer nos entreprises. Vous contribuez aussi à l’émergence de PME et TPE au Mali au-delà des emplois que vous créer », a relevé le député.

Bruno Deprince a, de son côté, rappelé les actions entreprises par l’AFD pour accompagner la relance économique du Mali. « Aujourd’hui, nous avons relancé les trente-cinq projets initiés avant les évènements de 2012. Nous avons également engagé quatorze nouveaux financements, parmi lesquels des programmes d’urgence en accord avec les besoins du moment (amélioration des services d’eau et d’électricité à Gao et Tombouctou, réparation d’un pont dynamité par les djihadistes à Tassiga près du Niger). Nous avons aussi apporté une aide budgétaire de 15 millions d’euros (environ 8 milliards de Fcfa, Ndlr) qui a permis à l’Etat malien d’apurer une partie des arriérés de la société publique d’électricité et de contribuer indirectement à la reconstitution du stock de sécurité alimentaire. Nous avons octroyé une ligne de crédit de 5 millions d’euros à la BNDA (3,2 milliards de Fcfa) et participé ainsi à la relance de l’activité économique dans les provinces, y compris au Nord, en facilitant l’accès des PME au crédit », a détaillé la patron de l’AFD tout en invitant le Réseau explorer les produits de financement développés par les institutions financières et bancaires.

L’ambassadeur de France, Gilles Huberson, a félicité et encouragé les membres du réseau en promettant l’accompagnement de la représentation diplomatique française.

D. DJIRE

Article paru sur : http://essor.amap.ml/entreprendre-au-mali-la-diaspora-francaise-cree-un-reseau.html

Lien vers le site internet du réseau d’Affaires « Entreprendre-Mali » : http://www.entreprendre-mali.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s