Une nouvelle formation du CNED, plus adaptée à l’international.

header_logoCnedCourrier de Monsieur Bergamelli, Directeur Général du CNED, à Monsieur Leconte :

« Monsieur le Sénateur,

Un grand nombre de jeunes expatriés français n’entretient plus de liens avec le système éducatif français. On estime aujourd’hui qu’environ 250.000 sont inscrits dans des établissements locaux, bien souvent parce qu’ils sont géographiquement éloignés des établissements scolaires français, ou qu’ils n’y trouvent pas de place, ou encore que leurs moyens économiques, malgré les dispositifs d’aide, ne le leur permettent pas.

Pour cette population d’élèves qui suit les programmes scolaires de leur pays de résidence, le CNED a lancé en septembre 2013, en accord avec le Ministère des Affaires Etrangères, une modalité de scolarisation alternative fondée sur le principe de l’hybridation et, le cas échéant, du bilinguisme. Il s’agit d’un enseignement à distance de trois matières fondamentales en français qui vient compléter l’enseignement local et prépare l’élève à une poursuite d’études dans le système éducatif français. Ce cursus hybride, mêlant présence et distance, fait l’objet d’une reconnaissance officielle qui se traduit par la délivrance par l’Ambassade de France d’une attestation de niveau établie au vu des bulletins de notes et de l’avis de passage du CNED joints à ceux de l’établissement fréquenté.

Vous trouverez ci-joint une présentation de cette « scolarité complémentaire internationale ». Son objectif est bien de ramener vers notre langue et notre culture les jeunes expatriés français, mais également de répondre à la demande de familles étrangères désireuses d’ouvrir les horizons culturels de leurs enfants, de renforcer leurs connaissances et éventuellement de leur permettre d’entreprendre des études supérieures en France.

Je vous remercie de faire connaître auprès des communautés françaises ou nationales que vous rencontrez cette nouvelle formule de scolarisation que nous croyons susceptible de résoudre le problème éducatif que pose parfois l’expatriation et de contribuer à la politique d’attractivité de la France.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de ma considération distinguée.

Serge Bergamelli »

1. Version PDF de la lettre

2. Présentation de cette formation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s