Service diplomatique européen

Le Traité de Lisbonne a ajouté quelques numéros de téléphone complémentaires au long répertoire des dirigeants européens prétendant parler au nom de l’Europe. Les débuts ne sont pas fameux : Copenhague, Haïti sur ces deux sujets l’Union européenne n’est pas apparue ces derniers mois mieux armée qu’auparavant. Le dernier épisode du sommet UE-USA indique même une aggravation de la situation.
 
Faut d’avoir une Europe fédérale, démocratique, qui pourrait mener légitimement une politique extérieure unique validée par la population, les divergences nationales et les ambitions des chefs d’Etats et de gouvernement ont encore l’avenir devant eux.  

Ce sera le travail des prochaines années que de tenter au maximum d’harmoniser les positions, mais la vraie rupture ne pourra se faire que lorsque l’exécutif européen sera issu d’un processus électoral clair et sera responsable devant l’ensemble des citoyens de l’Union. D’ailleurs comment serait-il légitime de décider autrement de la paix et de la guerre ? Lady Ashton est-elle légitime pour cela ?
 
Il y a toutefois des points qui mériteraient d’être rapidement harmonisés car il concerne la mise en oeuvre de politiques communes. Je prend l’exemple des visa Schengen. J’ai mis ci-dessous une question posée en décembre à l’Assemblée des Français de l’étranger sur la situation en Ukraine (Mais nous retrouvons ce type de situation dans beaucoup de pays). Elle souligne cette problématique des visa et la nécessité d’une Européanisation de la politique de délivrance des visa. Le service diplomatique européen doit se saisir de cette question. (La réponse à la question est sur le site www.assemblee-afe.fr ).

Les visa sont au moins partiellement sous compétence de « Justice et affaire intérieure » me semble-t-il. Mais même dans ce cas là, nous pourrions avoir comme dans la plupart des pays, une politique définie par le Ministère (commissaire) compétent, mais mise en œuvre par un autre à l’étranger. En France la politique de visa est de la compétence du Ministère de l’Immigration mais ce sont les consulats qui pilotent les services des visa dans les Ambassades. Il ne s’agit pas ici de définir une politique, mais d’avoir les outils mettre en œuvre dans les meilleures conditions possibles et pour assurer à l’Europe une meilleure perception extérieure et une meilleure efficacité.

 J’ajoute d’ailleurs que, même si les nominations à des postes européens sont toujours millimétrées entre les origines des différents candidats et les postes à pourvoir, il serait tout de même logique qu’une fois nommé à un poste de responsabilité, on attende d’un responsable qu’il puisse agir en citoyen européen et pas en représentant de son pays d’origine. Aussi je ne vois pas pourquoi le fait d’être britannique retire à Mme Ashton le droit d’agir et de s’exprimer sur un sujet où son pays d’origine a demandé une exception.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s